Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dylan Farrow accuse Woody Allen de l'avoir agressée sexuellement

La fille adoptive de Mia Farrow et Woody Allen a accusé son père, lors d'un entretien sur la chaîne américaine CBS, de l'avoir agressée sexuellement lorsqu'elle avait 7 ans.

La liste s'allonge

Publié le
Dylan Farrow accuse Woody Allen de l'avoir agressée sexuellement

C'est un nouveau "monument" du cinéma américain qui risque d'être fortement ébranlé par ces révélations. Même si elle s'était déjà exprimée sur le sujet par courrier relayé dans la presse, Dylan Farrow persiste et signe en acceptant pour la première fois de répondre aux médias sur ce sujet douloureux et ancien. Elle entend mettre fin à l'impunité dont jouit son père.

"Pourquoi Harvey Weinstein et d’autres célébrités accusées ont-elles été bannies de Hollywood, quand Allen a récemment signé un contrat à plusieurs millions de dollars avec Amazon ?" a-t-elle déclaré à la journaliste de CBS qui l'interrogeait. 

Cette question pourrait connaître une réponse d'autant plus fatidique pour Woody Allen que sa fille adoptive est soutenue par Ronan Seamus Farrow, le fils légitime de Mia Farrow et Woody Allen (même si Farrow raconte qu'il pourrait être le fils de Sinatra), et qui a la particularité d'être l'instigateur de la seconde enquête sur Harvey Weinstein, publiée dans le New Yorker cet automne et qui vint donner une légitimité à la première publiée dans le New York Times.

Et lancer pour de bon toute l'affaire.

Pour que cette affaire de famille soit parfaitement sordide, il ne faut pas ignorer que Woody Allen est aujourd'hui en couple… avec Soon-Yin Previn, la fille adoptive de Mia Farrow (et de son ancien mari) ! Et donc la demi-soeur de Ronan et Dylan. 

Dylan Farrow a demandé à l'association Time's up ! de faire son travail et a remercié tous ses soutiens. La diffusion du reportage complet aura lieu jeudi 18 janvier.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 17/01/2018 - 16:22 - Signaler un abus Il ne faut pas dire du mal

    du préféré des bobos parisiens et intellectuels autoproclamés comme Jack Lang. On appelle ça de la "bouffe à cochons", mais c'est tellement bon pour ceux qui savent dire à ceux qui ne sont pas de leur bord et avis: "c'est de la merde", "c'est nauséabond": "ça pue".

  • Par Anouman - 17/01/2018 - 20:35 - Signaler un abus Agression

    On attend avec impatience qu'elle l'assigne en justice pour que les preuves de ce forfait soient étalées au grand jour.

  • Par ombelline - 18/01/2018 - 10:38 - Signaler un abus Du courage!

    Il en faut et il en faudra pour Dylan Farrow de persister dans ses allégations car elle s'attaque au mythe Woody Allen encensé par toute la boboitude planétaire du "showbiz"...

  • Par JonSnow - 18/01/2018 - 22:42 - Signaler un abus La prudence est de mise

    Mia Farrow n'a pas digéré que sa fille adoptive tombe amoureuse de Woody Allen, relation révélée en 1992 et qui dure encore aujourd'hui. Une relation qui dure depuis 26 ans, ça n'est pas sordide, c'est une preuve d'amour. Personne n'a le droit de juger cette relation. Il apparait dans cette histoire de famille que les autres enfants Farrow ont mal digéré le nouveau couple et on décidé de prendre le parti de leur mère. Ce ne serait pas la première fois que des accusations mensongères seraient proférées et motivées par une sombre histoire de vengeance. Rien n'est prouvé dans tout cela. N'importe qui peut accuser quelqu'un d'autre de tous les maux de la Terre. Alors, restons prudent, surtout dans le climat actuel.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€