Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Disparition du vice-amiral François Flohic, l'aide de camp du général de Gaulle

Ce proche du général de Gaulle est mort le 5 septembre dernier, à l'âge de 98 ans.

Homme de confiance

Publié le
Disparition du vice-amiral François Flohic, l'aide de camp du général de Gaulle

 Crédit AFP

Le vice-amiral François Flohic est mort le 5 septembre dans le Var, à l'age de 98 ans. Cette information a été communiquée par sa famille dans Var-Matin. Il avait notamment été aide de camp du général de Gaulle de 1959 à 1963, puis de 1965 à 1969. 

François Flohic est né dans les Côtes d'Armor en 1920. Il s'est engagé dans les Forces françaises libres dès 1940, à l'âge de 19 ans. Il a notamment participé à la bataille de l'Atlantique, au débarquement de Normandie et à la guerre d'Indochine. 

François Flohic a accoupé la fonction d'aide de camp du général de Gaulle à l'Elysée dès le mois de janvier 1959. Il occupera cette fonction durant la quasi-totalité des mandats de Charles de Gaulle à la présidence de la République. A travers cette fonction, il accompagne le chef de l'Etat dans ses déplacements à travers le pays ou dans le cadre de ses voyages à l'étranger. François Flohic a notamment été aux côtés du président de la République lors de moments clés de l'histoire de France comme lors de la rencontre avec le général Massu à Baden-Baden, le 29 mai 1968, ou bien encore lors des 40 jours passés en Irlande après la défaite au référendum d'avril 1969. 

A la suite de son départ de l'Elysée, François Flohic a commandé le porte-hélicopètres Jeanne-d'Arc et l'Ecole d'application des enseignes de vaisseau.

Il a également été attaché des forces armées et attaché naval à l'ambassade de Londres. François Flohic avait publié pluiseurs ouvrages dans lesquels il a notamment retracé ses années et son expérience auprès du général de Gaulle. 

Le vice-amiral François Flohic sera incinéré mardi au crematorium de la Seyne-sur-mer. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 11/09/2018 - 09:33 - Signaler un abus Quand cet homme retrouvera le

    Général et lui racontera ce qu'est devenue la France, l'ancien lui dira:"comme en 40, tout est à refaire". Monsieur Flohic lui répondra: "hélas, en France, il n'y a plus de Grand-homme ou de Grande Femme" en ce moment; il n'y a que de grands minables, de grands lâches et de grands collabos". Le Grand Charles lui dira: "j'en ai connu de ces trois catégories; beaucoup trop; à la fin de la guerre, ils étaient de de bons coiffeurs de coupe à la Yul Brynner"!

  • Par LouisArmandCremet - 11/09/2018 - 13:38 - Signaler un abus Elysée...

    J'avais vu un extrait vidéo d'un de ces témoignages sur l'Elysée. Habitué à une certaine austérité du temps du général (et de sa femme surveillant les dépenses du palais), il avait eu l'occasion de repasser à l'Elysée sous le règne de Mitterrand, et là, il avait été scandalisé par les buffets croulant sous les petits fours et le champagne.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€