Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Déodorant : dénuées d'odeur sous les aisselles, certaines femmes n'en ont pas besoin

Un gène très rare supprime les odeurs chez certains. Pourtant, 78% des personnes qui ne produisent pas d'odeur utilisent quotidiennement un déodorant, car le contraire est mal vu socialement.

C'est économique

Publié le
Déodorant : dénuées d'odeur sous les aisselles, certaines femmes n'en ont pas besoin

Voila un bon moyen de réaliser des économies en ces temps de crise. Mesdames, réfléchissez : avez-vous vraiment besoin de déodorant ? En effet, selon une récente étude, 2% d'entre vous pourraient être immunisées contre les odeurs corporelles désagréables au niveau des aisselles.

Dans l'étude publiée dans la revue scientifique Journal of Investigative Dermatology, une équipe de chercheurs britanniques s'est penché sur le cas de 6 495 femmes. Parmi elles, 2% de femmes possédaient un gène qui annule la sécrétion de molécules odorantes sous les aisselles. Une femme sur 50 n'a donc aucune raison logique d'utiliser de déodorant.

Et pourtant...

Les résultats sont plus que paradoxaux : 78% des personnes qui ne produisent pas d'odeur, utilisent quotidiennement un déodorant, car le contraire est mal vu socialement. Pourtant, à l'inverse, certaines sont trop négligentes : 5% des personnes qui produisent une odeur ne mettent pas de déodorant… Les personnes réfractaires au déodorants sont souvent repoussées par les ingrédients chimiques qui y sont présents, tels que les sels d’aluminium, soupçonnés d’être cancérigènes.

En étudiant une partie de la population originaire d’Asie, porteuse à plus de 99% du fameux gène "désodorisant", les chercheurs ont remarqué une différence culturelle notable : seulement 7% des individus mettaient du déodorant.

Un simple test génétique pourrait permettre à chacune d'en avoir le cœur net.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par m.ax - 18/01/2013 - 14:56 - Signaler un abus L'odeur presque pire que la

    L'odeur presque pire que la transpiration, la texture de certains déodorants, la crainte de s'administrer chaque jour un produit plus ou moins toxique par la peau font en effet réfléchir... mais en réalité tout le monde peut se passer de déodorant, c'est très simple: se tamponner du bicarbonate de soude sous les aisselles, de préférence après la douche où il se dissout avec l'humidité des paumes et des aisselles... effet "zéro odeur" garanti jusqu'au soir, le meilleur déodorant au monde, et qui ne coûte presque rien!

  • Par Ravidelacreche - 18/01/2013 - 19:43 - Signaler un abus 78% des personnes qui ne produisent pas d'odeur

    , utilisent quotidiennement un déodorant, cela devient alors un odorant !

  • Par ntzsch - 18/01/2013 - 21:53 - Signaler un abus Faux !

    Nimporte quel fabricant de déodorant vous dira que plus de 100% des femmes ont impérieusement besoin d'un déodorant, faute de quoi elles puent abominablement.

  • Par kettle - 19/01/2013 - 00:38 - Signaler un abus Odorono

    Her deodorant had let her down She should have used Odorono http://www.youtu.be/-XVW58zOTyI

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€