Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 31 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Débarquement en Normandie : Ouistreham accueillera la cérémonie du 70e anniversaire en 2014

Le 6 juin 1944, les troupes alliées débarquaient sur les plages de Normandie. Des hommages ont été rendus ce jeudi.

Jour J

Publié le
Débarquement en Normandie : Ouistreham accueillera la cérémonie du 70e anniversaire en 2014

Ouistreham accueillera la grande cérémonie de 2014 Crédit REUTERS/Mychele Daniau

Les cérémonies pour le 69ème anniversaire du débarquement se sont déroulées ce jeudi. Le départ de cette série avait été donné à Courseulles-sur-mer, dans le secteur canadien de "Juno Beach", un musée créé dix années auparavant afin de rendre hommage aux victimes canadiennes du fameux D Day, avant de se poursuivre vers Ouistreham, dans le Calvados. Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants étaient notamment présent pour cette date historique. "Les plages normandes gardent vos blessures", a déclaré le ministre aux vétérans qui étaient présents. 

Comme prévu dans son programme, Kader Arif a ensuite déposé une gerbe à Ouistreham avant de rendre hommage aux 177 Français du commando Kieffer, qui réunissait les seuls Français à avoir débarqué en Normandie le 6 juin 1944.

Par ailleurs, le ministre délégué auprès du ministre de la Défense a annoncé que Sword Beach, à Ouistreham, accueillera la cérémonie internationale du 70e anniversaire du débarquement, le 6 juin 2014. Sword Beach est la plage du débarquement la plus à l'est. Le 6 juin, 30 000 soldats britanniques ont débarqué à Sword Beach, 700 ont perdu la vie. Le 7 juin, ils ont rallié les forces canadiennes de Juno Beach.

En outre, Ian Gorst, Premier ministre de Jersey, a soutenu la candidature de la région Basse-Normandie à une inscription des plages du débarquement au patrimoine mondial de l'UNESCO. "Nous sommes ravis de pouvoir offrir notre soutien à la Région dans sa démarche d'inscrire ces plages historiques au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette visite en Basse-Normandie est un exemple illustrant bien que notre histoire commune nous rapproche dans notre travail actuel", a-t-il déclaré. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Duffy - 07/06/2013 - 13:08 - Signaler un abus Les canadiens français à Bernières-sur-mer le 6 juin 1944

    Les régiments canadiens francophones des fusiliers de Shrrbrooke et le regiment de la Chaudière débarquent le 6 juin 1944 à Bernières sur mer. En face d'eux les 17000 SS de la 12è PANZER HitlerJugend, dont le chef Kurt Meyer les qualifie de "petits poissons". Deux mois plus tard, la division SS est hors de combat réduite à 80 survivants épuisés, Kurt Meyer a été tué.

  • Par Pseudopseudonyme - 07/06/2013 - 17:20 - Signaler un abus Non et non Daffy

    Quelles sont vos sources ? On lit n'importe quoi parfois... j'ai fais un bond sur ma chaise quand j'ai lu ce commentaire. Ne confondez pas les faits avec votre imagination. Premièrement Meyer est décédé bien après la guerre en... 1961 ! Quant à votre volonté de voir la SS Hj réduite à 80 c'est un fantasme ? Parce que je m'y connais un peu sur le sujet et en repartant ils étaient 8200. De plus Caen, la ville qu'ils défendaient, n'est tombée au bout d'un mois et demi, alors que l'objectif des alliés était de l'occuper au terme de la première semaine après le débarquement. Pas mal pour un régiment d'enfants de 17 ans de moyenne d'âge... !

  • Par Duffy - 07/06/2013 - 19:15 - Signaler un abus oui c'est vrai

    C'est Fritz Witzt le commandant de la 12è PZ SS qui a eté tué, Kurt Meyer a survecu jusqu'en 1961. La 12 PZ SS s'est rendue coupable du massacre de civils français à Ascq les 1er et 2 avril 1944. En Normandie, nombreux massacres de civils français et prisonniers canadiens (178 victimes civiles répertoriées). En FIN aout 1944 la division est déclarée "abkekampf", hors de combat avec seulement, 80 hommes aptes au combat et ayant déploré 8000 tués. Elle est reconstituée pour participer à l'opération Wacht am Rhein (offensive des Ardennes), puis ira trouver sa fin dans l'operation Frulingerwachen (offensive du lac Balaton) en mars avril 1945. Les canadiens français subirent environ 1000 tués en Normandie.

  • Par Duffy - 07/06/2013 - 19:29 - Signaler un abus La 12 PZ SS n'était pas un régiment

    mais une division forte de 17000 hommes (presque le double de l'effectif usuel) équipée du meilleur matériel ( chars Panther, Jagdpanther, Mark IV, canons de 88) car ces "bébés du fuhrer" étaient la division préférée d'Adolf Hitler. Je précise que seul environ 10 chars aptes au combat le 8 septembre ne signifient pas que les autres membre de la division étaient morts mais que les éléments disparates échappés de l'encerclement à Falaise étaient retirés pour reformation en Allemagne et inaptes à tout engagement à l'époque.

  • Par dreft - 07/06/2013 - 22:01 - Signaler un abus Plus de 200 000 soldats y sont morts

    malheureusement aucun rappel de cet evenement dans les media - 1 gauchiste etait tombé.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€