Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 20 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le Prince Henrik de Danemark est mort

La mort du prince Henri de Danemark, né en Gironde, a été annoncée ce mercredi. Il est mort à 83 ans au château de Fredensborg.

Décès royal

Publié le
Le Prince Henrik de Danemark est mort

Le Pince Henrik de Danemark est mort à 83 ans au château de Fredensborg situé à une quarantaine de kilomètre de Copenhague. Les causes de sa mort n'ont pas été précisées.

En villégiature en Egypte, il avait  été rapatrié fin janvier, après une infection pulmonaire. En septembre, la maison royale affirmait aussi qu'il souffrait de "démence" sans en préciser la nature.

Né Henri de Laborde de Monpezat, en Gironde, il n'a jamais été sacré roi malgré son mariage avec la reine Margrethe II. Cette "inégalité" l'aura poursuivi toute sa vie, comme en témoigne ses mémoires.

Emmanuel Macron a salué l'homme dans un communiqué.

"Il veilla en particulier à ce que la langue française demeure employée à la Cour et reste enseignée au Danemark, notamment au lycée Prince Henri, le plus important lycée français d’Europe du Nord."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 18/02/2018 - 08:45 - Signaler un abus Le pauvre était vraiment gâteux

    À la fin de sa vie! Prince consort il voulait être Roi. Sa mort est autant triste qu’un soulagement pour beaucoup de Danois.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€