Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Curiosity sur Mars : le robot à nouveau d’attaque après un bug informatique

Le rover de la Nasa est resté en veille pendant deux jours.

Prêt à repartir

Publié le
Curiosity sur Mars : le robot à nouveau d’attaque après un bug informatique

Curiosity a repris du service Crédit NASA

Ouf, le célèbre rover de la Nasa va mieux. Après avoir été mis en veille pendant deux jours suite à quelques problèmes de serveur informatique, le robot Curiosity qui parcourt Mars à travers d'indices sur la planète rouge est finalement revenu à la vie mardi soir.

Les ingénieurs de l'Agence spatiale américaine ont ainsi écrit sur le compte Twitter du robot dans la soirée de mardi  "I'm out of safe mode and ready to resume science operations" que l'on pourrait traduire par "Je suis sorti du mode veille et suis donc prêt à reprendre mes expériences scientifiques".

Le robot n'est toutefois pas sorti d'affaire. Les techniciens doivent en effet vérifier que les serveurs du rover fonctionnent correctement et peuvent notamment toujours actionner le bras mécanique. Jennifer Trosper, une des responsables de la mission au Jet Propulsion Laboratory de l’agence aérospatiale américaine à Pasadena, en Californie, a par ailleurs expliqué que "nous comptons reprendre les analyses des échantillons de roche d’ici à la fin de la semaine".

Le retour complet à la normale devrait toutefois se produire d'ici la fin de la semaine comme l'a assuré la Nasa qui avait dévoilé lundi, en attendant de nouvelles aventures de Curiosity, des photos du mont Sharp prises au mois de septembre de l'année dernière.

Le mois d'avril sera crucial pour Curiosity qui n'aura pas la chance de pouvoir compter sur les ingénieurs de la Nasa puisque les communications entre le robot et les hommes seront coupées. La Nasa cherche en effet à éviter à Curiosity d'être touché par des interférences solaires alors qu'un alignement entre le Soleil, la planète rouge et la Terre aura lieu.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€