Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment 10% du trafic Internet mondial serait sécurisé par... des lampes à lave

L'entreprise Cloudflare, spécialisée dans la protection de données, a livré ses petits (et étonnants) secrets de fabrication.

The Matrix

Publié le
Comment 10% du trafic Internet mondial serait sécurisé par... des lampes à lave

Vous êtes-vous déjà demandés comment vos données étaient sécurisées lorsque vous surfez sur la toile géante d'Internet ? On imagine sans peine des kilomètres d'entrepôt bardées de machines ultra sophistiquées gérées par des ingénieurs sortis des meilleures formations de la Silicon Valley. Pourtant… Cloudflare est une entreprise qui gère et sécurise des millions de noms de domaine de sites Web, notamment Uber ou FitBit. Soit entre 6 à 10% du trafic Internet au total.

 

Récemment, la société a indiqué son secret pour "cadenasser" Internet : les lampes à lave.

Ces dernières trônent d'ailleurs à l'entrée du siège, à San Francisco. Pour comprendre le raisonnement, il faut savoir que le décryptage est normalement constitué d'algorithmes traditionnels qui génèrent des codes sécurisant l'accès aux données privées et qui utilisent en général une base de calcul. Mais cette dernière est parfois prévisible, permettant aux hackers de s'infiltrer.

 

Cloudflare a donc décidé de se baser sur l'imprévisibilité de l'évolution des formes de lampes à laves. Ces dernières ne suivent en effet aucune logique lorsqu'il s'agit de créer des formes : la chaleur de l'ampoule placée dans sa base fait fondre la cire, qui va flotter dans du liquide. En combinant physique et informatique - et grâce à une caméra qui filme le fameux mur de lampes du siège, enregistrant les images qui sont alors transformées en "un flux de bits aléatoires et imprévisible"- Cloudflare a créé une clé de chiffrage totalement aléatoire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Le gorille - 02/01/2018 - 20:30 - Signaler un abus Euh? et la panne alors ?

    Bonjour les dégâts....

  • Par Le gorille - 02/01/2018 - 20:31 - Signaler un abus Et le sabotage ?

    Il suffit de bombarder la façade, non ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€