Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Commencer à travailler avant 10 heures du matin a des conséquences néfastes sur la santé

Jusqu'à l'âge de 55 ans, la journée de travail ne devrait pas commencer avant 10 heures du matin, selon une étude réalisée par des chercheurs de l'université d'Oxford, au Royaume-Uni.

Torture

Publié le
Commencer à travailler avant 10 heures du matin a des conséquences néfastes sur la santé

"La privation de sommeil est une torture", a déclaré le Dr Kelley au British Science Festival, à Bradford. Ce dernier était directeur du collège Monkseaton, en Angleterre et a ainsi pu vérifier ses dires. Il faisait commencer les cours à 10h du matin, plutôt qu'à 8h30. Conséquence directe : les notes des élèves ont augmenté de 19%. Une étude de grande ampleur sur 30.000 étudiants est en train d'être menée pour confirmer ces résultats.

Avant l'âge de 55 ans, le rythme circadien des adultes n'est pas du tout en adéquation avec les horaires traditionnels de travail, de 9h à 17h. Ceux qui doivent suivre ce rythme inadéquat voient leurs performances intellectuelles diminuer, leur humeur se détériorer de même que leur santé mentale. Les enfants sont eux aussi concernés : plusieurs expériences ont montré qu'ils n'arrivent pas à se concentrer correctement sur leur travail avant 8h30. À l'adolescence, le besoin de sommeil devient encore plus important.

Un jeune de 16 ans devrait commencer à 10h pour obtenir les meilleurs résultats et un étudiant à 11h.

Le Dr Kelley d'ajouter : "Nous vivons dans une société en manque de sommeil. C'est extrêmement préjudiciable pour l'organisme, vous affectez vos systèmes physiques et émotionnels. Votre foie et votre cœur vivent à un certain rythme et vous les privez des deux ou trois heures de repos dont ils ont besoin. (...) Vous ne pouvez pas modifier votre rythme de 24 heures. Vous ne pouvez pas apprendre à vous lever à une certaine heure. Votre corps est réglé sur le soleil et vous n'en êtes pas conscient car cela dépend de votre hypothalamus."

Les dangers pour la santé sont nombreux et plus ou moins graves :cncer colorectal, cancer du sein, risque d'obésité, risque d'AVC, perte de masse cérébrale, plus grande émotivité, risque accru d'attraper un rhume... Les études sur le sommeil ont largement prouvé à quel point le manque de sommeil pouvait être un danger pour le corps. Le Dr Kelley est pourtant optimiste : "Juste en décalant un horaire, vous pouvez améliorer la qualité de vie. Nous avons l'opportunité de faire quelque chose qui bénéficierait à des millions de personnes sur Terre.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par thenext1000years - 11/09/2015 - 10:41 - Signaler un abus Revenir à l'heure solaire

    La naïveté, l'inculture, sont phénoménales... Un moyen simple de faire disparaître les problèmes liés au non respect des rythmes circadiens serait tout simplement de rester toute l'année à l'heure solaire. Pour mémoire, à 8 heures du matin à l'heure solaire, il est 10 heueres à notre imposture d'heure dite d'été, et le tour serait joué...

  • Par Stéphane Gayet - 11/09/2015 - 12:00 - Signaler un abus Le sommeil perdu ne se rattrape pas (1)

    Le titre de l'article est un peu provocateur, mais son contenu est à prendre très au sérieux. Dans notre civilisation occidentale industrialisée, nous sommes perpétuellement à la recherche de meilleurs rendements. Nous avons réussi à produire des machines extrêmement productives et fiables. Leur productivité dépasse de très loin les possibilités humaines, tant en rapidité qu'en endurance et en fiabilité. Une machine peut travailler 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. L'homme, non. L'homme est comme dépassé par les machines qu'il a conçues. Et c'est finalement la productivité des machines qui en arrive à nous dicter nos horaires de travail. Mais nous sommes des humains, des êtres fragiles, défaillants et mortels. Nous avons de plus en plus tendance à vouloir dépasser nos limites physiologiques naturelles. Or, le sommeil est d'une extrême importance. Regardez les salles de classe, les amphithéâtres, les transports en commun, l'assemblée nationale… Vous y verrez beaucoup d'individus en dette de sommeil, baillant et parfois assoupis.

  • Par Stéphane Gayet - 11/09/2015 - 12:00 - Signaler un abus Le sommeil perdu ne se rattrape pas (2)

    Or, le sommeil est indispensable à la croissance des enfants, à la production hormonale, à la maturation du cerveau, au tri des informations et à la mémorisation durable, à l'organisation de la vie, à la construction de la personnalité, à l'évacuation du stress et des soucis… et l'on pourrait en ajouter beaucoup. Tricher avec son sommeil, c'est compromettre sa santé et son avenir. Pendant l'état de veille, la pensée est polluée par toutes les perturbations sensorielles et psychiques possibles et imaginables. Pendant le sommeil – dans le calme -, la pensée est libérée et peut donner le meilleur d'elle-même. Plusieurs de mes enseignants de collège et de lycée m'ont confié qu'ils avaient, à maintes reprises, obtenu la solution de leur problème le matin en se réveillant. Hélas, le sommeil perdu ne se rattrape pas. Notre société est devenue même culpabilisante avec le sommeil : "Frères Jacques, dormez-vous ?", "Meunier, tu dors ?"… alors qu'il est tellement bon et bénéfique de dormir. Le manque de sommeil rend nerveux et irritable, le sommeil à satiété rend calme, ouvert et tolérant.

  • Par Stéphane Gayet - 11/09/2015 - 14:26 - Signaler un abus Heure solaire : heure naturelle et physiologique

    C'est justement dit, à propos de l'heure solaire. C'est encore un exemple de tricherie avec notre constitution physiologique. Tout cela pour diminuer la consommation d'énergie. Cette décision vient d'un polytechnicien, pas d'un médecin.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€