Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 22 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Chine : ils vendent leur bébé pour s'acheter un iPhone

Le couple a expliqué avoir agi ainsi pour que sa fille bénéficie d'une vie meilleure.

Parents indignes !

Publié le
Chine : ils vendent leur bébé pour s'acheter un iPhone

Le couple a vendu l'enfant 3 600 euros sur le Web. Crédit Reuters

Un couple de jeunes Chinois risque la prison pour avoir vendu sa fille. Ils devraient être inculpés pour "trafic humain", rapporte le Nouvel Observateur. Avant même la naissance de l'enfant, le père et la mère l'ont proposé à l'adoption sur Internet. En contrepartie, ils demandaient 30 000 yuans, soit 3 600 euros. 

Après un accouchement à domicile, les parents ont remis le nourrisson et déposé le même jour une somme importe en liquide sur leur compte.

Ils ont ensuite acheté un iPhone, de coûteuses chaussures de sport et d'autres articles. Le couple, au chômage, a expliqué à la police avoir agi ainsi pour que sa fille bénéficie d'une vie meilleure et parce qu'ils avaient déjà un enfant.

Le trafic d'enfants, surtout de fillettes, reste répandu en Chine en raison de la politique restrictive de l'enfant unique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lennart - 20/10/2013 - 07:14 - Signaler un abus Ou l'histoire de la pomme empoisonnée

    mise au gout du jour dans un conte, pour adultes immatures, et écrit en 2013.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€