Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Billes Gates présente ses excuses pour un raccourci Windows bien connu

"Si je pouvais faire une petite mise à jour"... a indiqué le cofondateur de Windows à New York.

Mea culpa

Publié le
Billes Gates présente ses excuses pour un raccourci Windows bien connu

Ça va ne pas changer vos vies d’utilisateurs de PC, mais quand même :  Bill Gates himself a fait acte de contrition. Pour le prix des ordinateurs, l’abandon de Windows 95 ? Non, rien de tout cela, mais pour un raccourci clavier que vous connaissez bien et qu’il considère comme une manœuvre bien peu pratique : le fameux "Ctrl+Alt+Suppr", utilisé pour faire redémarrer les ordinateurs sous Windows.

Lors du Bloomberg Global Business Forum à New York, l’homme le plus riche du monde a été interrogé sur cette bizarrerie (les utilisateurs d’Apple n’ont besoin que de presser un bouton) avant de faire son mea culpa.

"Nous aurions pu avoir un seul bouton", a reconnu le multimilliardaire américain. "Mais le gars qui a conçu le clavier IBM n'a pas voulu nous donner ce bouton unique".

Le cofondateur de Windows estime même que c’est la chose qu’il changerait s’il devait faire une mise à jour... de quelques décennies. "Vous ne pouvez pas revenir en arrière et changer des petites choses de votre vie sans mettre les autres en péril", a-t-il lancé. "Mais oui, si je pouvais faire une petite mise à jour, ce serait celle-ci, j'en ferais un seul bouton".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jurgio - 24/09/2017 - 19:09 - Signaler un abus Ce qu'à oublier de faire Microsoft

    est un bouton qui efface sans trace ce logiciel. Dire qu'on aurait pu avoir le choix de la concurrence !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€