Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Benjamin Millepied quitte l’Opéra de Paris, Aurélie Dupont lui succède

L'époux de Nathalie Portman a confirmé officiellement sa décision sur Twitter.

Let's dance

Publié le
Benjamin Millepied quitte l’Opéra de Paris, Aurélie Dupont lui succède

Benjamin Millepied et Nathalie Portman Crédit REUTERS / Yves Herman

Une petite année et demie et puis s'en va. Benjamin Millepied va quitté son poste de directeur de la danse à l'Opéra de Paris. Le très médiatique chorégraphe, époux de la star américaine Nathalie Portman, a officialisé sa décision ce jeudi. "Si je démissionne (...), c'est uniquement pour des raisons personnelles", a-t-il  expliqué sur Twitter. "Mes fonctions de directeur de la danse occupent aujourd'hui une telle place qu'elle réduit considérablement celle, essentielle à mes yeux, de la création et de l'expression artistique."

France Info indique que "la lourdeur de la tâche administrative" aurait convaincu le chorégraphe âgé de 38 ans de jeter l’éponge.

Il aurait notamment sous-estimé le poids de la part administrative de sa fonction. D’autres évoquent un style désinvolte, des déclarations parfois iconoclaste et une surmédiatisation qui en auraient agacé plus d'un dans une institution Pour Paris Match, Nathalie Portman souhaiterait surtout faire redécoller sa carrière, mise entre parenthèses depuis leur arrivée à Paris avec leur fils de 4 ans, en retournant aux Etats-Unis.

Selon plusieurs médias, c'est Aurélie Dupont, danseuse étoile à la renommée internationale, qui devrait succéder à Benjamin Millepied, 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Benvoyons - 06/02/2016 - 10:51 - Signaler un abus Il prouve ainsi que ces organismes d'Etat sont comme l'Etat

    Il est Impossible de faire des réformes nécessaires:)::))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€