Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Belgique : un mécanicien tire par mégarde au canon sur un F16, qui explose (et en endommage un troisième)

Un technicien a été blessé dans l'accident.

Oups, la boulette

Publié le - Mis à jour le 14 Octobre 2018
Belgique : un mécanicien tire par mégarde au canon sur un F16, qui explose (et en endommage un troisième)

 Crédit JASPER JUINEN / ANP / AFP

Si votre journée de travail se passe mal, dites-vous que ça pourrait être pire. Un technicien belge, qui ne sera sans doute pas élu "employé du mois", a provoqué un accident peu banal, jeudi 11 octobre sur la base militaire de Florennes en Belgique.

Alors qu’il intervenait sur un F-16 stationné dans un hangar de la base, le technicien a malencontreusement  ouvert le feu sur deux autres avions qui se trouvaient dans la ligne de mire de l'appareil.

L'un des deux, qui était prêt à décoller avec son plein de kérosène, a pris feu et été entièrement détruit. Cela a provoqué des dégâts sur un autre appareil.

Un technicien a été légèrement blessé et souffre d'acouphènes. 

Le parquet fédéral a été saisi, comme le veut la procédure en cas d'incident impliquant un avion militaire. L’avion sur lequel travaillait un technicien de maintenance et d’où est parti le tir destructeur aurait dû être désarmé; ce n’était pas le cas, souligne La Nouvelle Gazette.

Neuf, un F-16 coûte près de 40 millions d’euros.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Beredan - 13/10/2018 - 19:09 - Signaler un abus Oups !

    Histoire belge ... seulement des acouphènes et 40 millions d’euros .

  • Par assougoudrel - 13/10/2018 - 22:54 - Signaler un abus Une fois les tirs terminés,

    on doit effectuer les mesures de sécurité; si il reste des munitions dans les chargeurs et une cartouche dans la chambre, elles doivent être restituées au responsable du tir, que ce soit un fusil, une arme de poing, un canon aérien, terrestre ou naval. Ce n'est pas la faute du mécanicien qui était à mille lieux de penser que ces mesures de sécurité n'avaient pas été effectuées.

  • Par Semper Fi - 15/10/2018 - 07:52 - Signaler un abus @assougoudrel

    "tir terminé, sécurité vérifiée...... .... boum !!!!"... trop fort !!!

  • Par Le gorille - 15/10/2018 - 08:01 - Signaler un abus Et vous y croyez ?

    Une histoire belge? Voire !... Attendons l'enquête et le nom du... fautif !

  • Par Le gorille - 15/10/2018 - 08:04 - Signaler un abus Mille lieues !

    Voyons Assougoudrel ! Il doit être sacrément ubiquitaire, votre mécano !

  • Par COUKOUCéMOI - 17/10/2018 - 11:14 - Signaler un abus Trop fastoche !

    Tirer sur un F16 au sol, c'est trop fastoche ! Aurait-t-il fait mouche le mécano d'élite avec le F16 dans les nuages à mac 1,2 ? Pas sûr ! Faudrait faire un test...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€