Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 27 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un bar de pâtes à tartiner se fait cambrioler à Lyon

Et les cambrioleurs n'ont pas résisté à l'envie de se faire un petit goûter sur place

Gourmandise et avidité

Publié le
Un bar de pâtes à tartiner se fait cambrioler à Lyon

Le Sweet Pot, seul bar de pâtes à tartiner de Lyon s'est fait cambrioler dans la nuit de lundi à mardi selon des informations du journal 20 minutes, le tout seulement un mois et demi après son ouverture.

Les voleurs auraient embarqué un IPad qui servait de caisse enregistreuse, du matériel audio et de l'argent liquide. Mais ce n'est pas tout, les malfaiteurs,  qui devaient avoir un petit creux, ont quand même pris le temps de faire une pause dans le cambriolage pour entamer un des 80 pots de pâtes à tartiner exposés dans les rayons. Visiblement séduits, les auteurs du délit en ont profité pour embarquer deux pots, l'un au goût de chocolat noir et l'autre au goût de caramel au beurre salé. La gérante des lieux a précisé au journal 20 minutes qu'il y en aurait là pour un préjudice de 9€40 mais qu'ils ont "préféré prendre cet événement avec philosophie même si on se serait bien passé de tous ces problèmes".

L'enquête, de son côté, n'a toujours pas permis d'identifier les auteurs du méfait

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 09/02/2018 - 23:55 - Signaler un abus De la saucisse de

    Lyon?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€