Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Apple : des ingénieurs menacent de démissionner plutôt que d'aider le FBI

Les ingénieurs de la marque à la pomme préféreraient démissionner plutôt d'aider le FBI à débloquer l’iPhone d’un des participants à la tuerie de San Bernardino.

Résistance

Publié le
Apple : des ingénieurs menacent de démissionner plutôt que d'aider le FBI

Le bras de fer qui oppose Apple et le FBI se poursuit. Le FBI souhaite en effet que la justice impose à la firme de Cupertino de lui prêter une assistance technique pour extraire les données d'un iPhone chiffré utilisé par l’un des participants à la tuerie de San Bernardino. Or, Apple considère que créer une porte dérobée dans un téléphone équivaudrait à mettre en danger la sécurité et la vie privée de tous ses clients.

Même si la justice l'obligeait, Apple pourrait avoir des difficultés à mettre en place ce dispositif...

faute d'ingénieurs spécialisés. Selon le quotidien New York Times, qui cite plus d’une demi-douzaine d’employés Apple, plusieurs ingénieurs ont affirmé qu’ils pourraient ne pas se soumettre à une telle injonction et d’autres ont maintenu qu’ils seraient même prêts à quitter leur emploi plutôt que de mettre en péril la sécurité d’un logiciel qu’ils ont créé.

Or, seuls quelques ingénieurs seraient capables de développer une version modifiée de iOS, permettant de contourner le système de sécurité qu’ils ont mis en place pour les iPhone.

"Si quelqu'un tente de les forcer à travailler sur quelque chose qui s'écarte de leurs valeurs personnelles, ils peuvent espérer trouver une meilleure place ailleurs" déclare au NYT Window Snyder, un expert en sécurité et ex-salarié d'Apple.

En effet, les ingénieurs d'Apple disposent de compétences très convoitées parmi les autres entreprises de la Silicon Valley : ils ne devraient donc pas avoir de mal à trouver un autre emploi.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par perceval - 22/03/2016 - 17:46 - Signaler un abus valeurs personnelles?

    Qu'ils disent. Quelle bande de boeufs! Ils sont incapables du moindre discernement et donc d'intelligence qui manifestement n'est pas une valeur. Bien sûr qu'il faut éviter qu'un Etat quel qu'il soit entre dans notre sphère privée mais là il s'agit de terroristes nom de D...!!!! Le jour où l'un des leurs mourra suite à un attentat ils viendront pleurer et se plaindre contre cet état qui ne les a pas protégés!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€