Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Anne Sinclair se confie sur l'affaire DSK : "Il y a du déni de la femme qui ne veut pas voir"

"Je me demande parfois si vingt ans de ma vie ont été vingt ans de mensonges", indique-t-elle.

Confessions intimes

Publié le
Anne Sinclair se confie sur l'affaire DSK : "Il y a du déni de la femme qui ne veut pas voir"

L'ex-épouse de Dominique Strauss-Kahn, qui publie début mars son livre "Chronique d'une France blessée", a accordé une interview exclusive au magazine Vanity Fair du mois de mars. Lors de cette confessions intime, elle revient notamment sur l'affaire DSK, qui a marqué le début de la fin de son couple avec l'ancien président du Fonds monétaire international. "Cette histoire va donc me poursuivre jusqu'à ma mort ?", demande Anne Sinclair. "Mais merde alors ! Est-on vraiment obligé de revenir là-dessus ?"

Et pourtant, elle y revient… "Je ne savais rien, je faisais confiance, je fliquais rien", explique la fondatrice du Huffington Post français, en assurant que Dominique Strauss-Kahn ne laissait rien paraître.

Cependant, elle avait "des doutes". "Il y a du déni de la femme qui ne veut pas voir. Mais quand j'avais des doutes, car j'en ai eu, des doutes, Dominique me donnait toutes les assurances", affirme-t-elle. Malgré un entourage qui n'a pas manqué de l'avertir, des "il n'y a que toi" suffisaient à la rassurer.

"Tire-toi de cet enfer"

Lorsque l'affaire DSK a éclaté le 14 mai 2011, elle n'a pas voulu abandonner l'homme dont elle partage la vie. Elle est restée avec lui car elle était sûre qu'il n'avait pas commis de viol, mais aussi parce qu'on "ne lâche pas un homme à terre", dit-elle. Elle l'a défendu, l'a accompagné, l'a soutenu, tandis qu'une de ses amies, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, lui disait : "Prends tes jambes à ton cou ! Tire-toi de cet enfer".

L'affaire du Carlton de Lille change tout. Même si DSK a été finalement relaxé, c'était un coup de trop pour Anne Sinclair. En effet, les pratiques sexuelles de son mari ont été dévoilées au grand jour, à la barre. "Les parties fines, les prostituées, Dodo la Saumure...", écrit la journaliste qui a rencontré l'ancienne vedette de "Sept sur Sept". En vingt-quatre heures, elle a pris sa décision, a fait ses valises, et est partie. Aujourd'hui, elle se questionne encore si les vingt ans de sa vie "ont été vingt ans de mensonges".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 20/02/2017 - 21:29 - Signaler un abus Grande dame

    Elle ne méritait pas cela.

  • Par tapio - 20/02/2017 - 23:03 - Signaler un abus "L'affaire du Carlton de Lille ... c'était un coup de trop ..."

    Le 401° coup ? C'est vrai que décrocher à chaque fois un Picasso du mur du salon pour faire face aux menus frais de procédures, on s'en lasse ...

  • Par emcé - 21/02/2017 - 08:28 - Signaler un abus Pipeau

    Se faire passer pour une oie blanche qui ne voyait rien ..... g un peu de mal à y croire

  • Par Septentrionale - 21/02/2017 - 10:26 - Signaler un abus Journaliste politique d'un milieu people très fermé

    Lucide elle avait dit un jour qu'elle avait peur qu'on lui prenne son mari. Elle fermait les yeux sur ce porc malade, je ne sais pas ce qui lui plaisait vraiment en lui mais première dame ça la kiffait trop bien. Un "documentaire" publicitaire avec mise en scène de leur vie de couple par canal+ avait été d'une bouffonnerie surréaliste édifiante.

  • Par joke ka - 21/02/2017 - 11:07 - Signaler un abus Difficile à croire ..des

    Difficile à croire ..des rumeurs malveillantes circulent sur la fréquentation du couple à des soirées échangistes ..mais la presse de gauche n'en n'a jamais parlé

  • Par Salgado - 21/02/2017 - 11:10 - Signaler un abus Perdu!

    Elle à misé un enorme paquet de dollars pour etre l'epouse du president de la republique.Un investissement à la hauteur de son immense heritage et en faisant jouer son epais carnet d'adresse .Tout ça pour ça! La rage! C'est la seule qui à cru en cet abruti pervers surcoté ! Pas maligne la fille.......

  • Par COUDY-MENARDEAU - 21/02/2017 - 11:13 - Signaler un abus Pässionnant

    C'est vraiment passionnant cet article... Ca ou rien... Rajoutons juste que le désir d'être la femme du président de la République oblige à bien des indulgences...

  • Par DrPal - 21/02/2017 - 11:14 - Signaler un abus Qui peut croire..

    ... que DSK avait avec Anne Sainclair des pratiques sexuelles ordinaires, saines et sages? Personne. Un malade du sexe comme lui est incapable de maîtriser ses pulsions. Et d'ailleurs il traînait depuis longtemps sa réputation des tout le microcosme politico-médiatique. Donc, de deux choses l'une: ou cette femme aimait ça et n'y voyait aucun inconvénient, ou bien elle subissait pour des raisons d'intérêt. Mais en aucun cas elle peut faire croire qu'elle est tombée des nues le jour de l'affaire du Sofitel.

  • Par ikaris - 21/02/2017 - 11:41 - Signaler un abus Empilement de mensonges

    je me rappelle après qu'il se soit fait pincer à New york les cris d'orfraie de sa femme et de ses potes qui juraient que DSK était d'une intégrité admirable et qu'il était IM-PO-SSIBLE qu'il aie fait ça. Quelques temps après (lorsqu'il était à terre) les langues se déliaient et on apprenait que DSK était célèbrissime dans le tout Paris pour sa pratique outrancière de la drague sur tout ce qui se passe ... au point que toutes les journaleuses évitaient de se retrouver seules avec lui et que lorsqu'il était ministre il profitait à fond. Les rumeurs de partouze avec Anne Sinclair par contre n'ont jamais donné lieu à autre chose que de la rumeur MAIS je suis absolument persuadé que Anne Sinclair n'ignorait rien des ses méfaits et qu'il y avait au moins un accord tacite entre eux et sans doute une comédie. Par contre le reconnaître la ferait passer pour une menteuse et une cynique ce qui serait mal vu pour ses activités publiques (le Huffpost) et ses bouquins "confessions" se vendraient nettement moins bien auprès de son coeur de cible (les femmes). Qu'elle refuse d'en parler c'est son droit le plus strict mais qu'elle nous balance de tels mensonges c'est vraiment outrancier

  • Par MIMINE 95 - 21/02/2017 - 11:50 - Signaler un abus JE NE CROIS PAS BEAUCOUP

    A son alibi du déni.... Les obsessions de DSK n'étaient un secret pour personne dans le milieu médiatique. Anne Sinclair , blanche colombe , un rôle qui ne lui sied guère. Ce ne sont pas les

  • Par MIMINE 95 - 21/02/2017 - 11:56 - Signaler un abus JE NE CROIS PAS BEAUCOUP

    A son alibi du déni.... Les obsessions de DSK n'étaient un secret pour personne dans le milieu médiatique. Anne Sinclair , blanche colombe , un rôle qui ne lui sied guère. Ce ne sont pas les affaires soigneusement étouffées qui manque depuis son mariage en 1991.Extrait "il se rend aux Chandelles, un club libertin au centre de Paris, DSK abandonne sa voiture à quelques mètres, au rond-point, plutôt que de se garer dans la rue Thérèse, trop étroite. Qu'il ne se cache pas pour se rendre à l'Overside, cet autre club échangiste de la rue du Cherche-Midi. On connaît aussi des affaires plus ennuyeuses, survenues au bois de Boulogne, au coeur du 16e arrondissement" (SOURCE le monde.)

  • Par Deudeuche - 21/02/2017 - 14:14 - Signaler un abus Une bourgeoise gauchiste

    en charge de ce torchon de Huffington France. Doit on pleurer sur ces "Bobos". Cette "grande dame" post moderne et libérée méritait que l'évidence éternelle lui revienne dans la tête! Un bourge hypocrite n'est pas judéo ou chrétien ou athée post moderne, c'est juste un ....bourge hypocrite éternel comme le mensonge et la trahison!

  • Par cloette - 21/02/2017 - 14:20 - Signaler un abus Deudeuche

    Elle a quand même eu un chemin de croix à NY qui inspire le respect .

  • Par jurgio - 21/02/2017 - 17:16 - Signaler un abus Objectif Élysée

    Cela valait sans doute le coup de se plonger la tête dans le sable. Mais quand ça devient public...

  • Par Septentrionale - 21/02/2017 - 17:38 - Signaler un abus cloette, A.S. a vu l'intérêt de se mettre en scène

    Si près du but, si près d'un pouvoir suprême....Tant qu'elle a cru que c'était encore possible .... elle épongeait, elle casquait pour une mise en innocence... et elle a casqué beaucoup, beaucoup. Résultat : on a tué son rêve et frustrée elle a bel et bien jeté l'éponge et abandonné son détraqué sexuel.

  • Par Deudeuche - 21/02/2017 - 18:57 - Signaler un abus @cloette

    piégée dans ses valeurs de mouise! fallait il pleurer ? Depuis 1968 comme chantait Jacques Brel "les bourgeois c'est comme les cochons plus ça devient vieux plus ça devient c..." et les bourgeois bohêmes sont pires que tout des Tartuffes avec Tshirt CheGuevara, vraiment méprisables!

  • Par assougoudrel - 21/02/2017 - 19:50 - Signaler un abus C'est très élégant de sa part

    de ne l''avoir pas laisser choir sur le coup. Mais elle connaissait son verrat qui avait des frissons porcins et le gland qui palpitait quand il voyait un jupon. Le titre de son livre est une insulte à la France (chronique d'une France blessée) , car il n'y avait que la Gauche qui était blessée. Les autres français avaient honte. Celui qui a pris le relais, pendant cinq ans a fait de même. Une bouffe à cochons. Je la plaindrai peut-être quand les détenteurs d'œuvres d'art paieront des impôts pour.

  • Par Anguerrand - 21/02/2017 - 20:52 - Signaler un abus St Clair et DSK

    fréquentaient les boites echangistes, elle n'était donc pas innocente. Elle faisait comme lui, se tapais des mecs parfois à 4 avec son mari. Alors on ne va pas pleurer pour elle.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€