Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 05 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Une ambition intime" : Benoît Hamon a refusé de participer à l'émission de Karine Le Marchand

" Verser une larme ou révéler une part choisie de mon intimité ne dirait rien de ma capacité à entendre les préoccupations des Français et à y répondre.", a déclaré le candidat à la primaire socialiste.

Dur à cuire !

Publié le
"Une ambition intime" : Benoît Hamon a refusé de participer à l'émission de Karine Le Marchand

La nouvelle émission de Karine Le Marchand divise non seulement les spectateurs, mais également les politiques. Pendant que certains se battent pour aller sur le divan de l’animatrice, d'autre le refuse catégoriquement comme François Hollande ou encore Benoît Hamon. Le candidat à la primaire socialiste a en effet décliné l’invitation de participer à "Une ambition intime", un programme qui "ne correspond pas à sa vision de la politique".

Pour que tout le monde soit au courant de sa décision, il a publié une explication sur sa page Facebook. Ainsi, la qualité de l'émission "et les téléspectateurs qui s’y intéressent ne sont pas en cause : ce format ne correspond simplement pas à ma vision de la politique. Il serait incohérent pour moi de reprocher à l’élection présidentielle d’ignorer les enjeux fondamentaux de notre pays, tout en participant à ce qui s’apparente à un casting de l'homme providentiel. Verser une larme ou révéler une part choisie de mon intimité ne dirait rien de ma capacité à entendre les préoccupations des Français et à y répondre.

Ce chemin, celui de la sobriété, n’est pas celui de la facilité, mais il correspond à mes convictions profondes.", a expliqué Benoît Hamon. 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vincennes - 18/10/2016 - 19:26 - Signaler un abus HAMONT à tort...c'est donner raison à cette clique de journaleux

    style APATHIE (bande à Le MOINE) + COHEN bande de "C à vous" + GIESBERT, CABANA (du Point) qui officient sur BFMTV mais aussi sur le service public "aux ordres" comme hier soir DEUX émissions de ces deux "connards" et tant d'autres!!!!!!! ZAPPONS ainsi que la matinale de COHEN!!!! o voit toujours les mêmes avec les mêmes éléments de langage. Perso j'ai écrit mon RS le BOL au MEDIATEUR

  • Par JMAndré - 19/10/2016 - 10:14 - Signaler un abus Une fois n'est pas coutume,

    je salue la position de B. Hamont. Il a raison de refuser le tout émotionnel et la traque de la confidence intime. Ailleurs ça n'est pas mieux c'est certain, car aujourd'hui les journalistes veulent être les stars de l'interview. Ce qui compte ça n'est pas d'éclairer les citoyens mais de jouer au mutin à qui on ne la fait pas (jusqu'au ridicule chez Bourdin, et la posture rebelle avec Salamé) ou de se montrer complaisant comme c'est peu croyable (Inter, LCP, C à vous, etc). Tant qu'il ne vont pas chez Hanouna ... Mais ça viendra. Car tout se délite.

  • Par JMAndré - 19/10/2016 - 10:22 - Signaler un abus Correction

    sur le texte d'atlantico: "d'autres le refusent", c'est mieux.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€