Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 28 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les abeilles et les fleurs communiquent grâce au courant électrique

C'est ce que révèle cette semaine une étude menée par les scientifiques de l'École de sciences biologiques de l'Université de Bristol.

Science

Publié le
Les abeilles et les fleurs communiquent grâce au courant électrique

Le bourdon est chargé positivement alors que la fleur émet un faible champ électrique chargé négativement. Crédit Reuters

Les fleurs émettent un faible champ électrique qui signale aux insectes pollinisateurs la présence de nectar dans leur corolle. C'est ce que dévoile une nouvelle étude publiée dans la revue Science Express et menée par les scientifiques de l'École de sciences biologiques de l'Université de Bristol.

"Quand un bourdon s'approche d'une fleur, on voit les grains de pollen sauter sur lui avant qu'il se pose. C'est étonnant", rapporte Daniel Robert, de l'université de Bristol. Le chercheur est arrivé à déterminer que ce phénomène était dû aux différences de potentiel électrique entre la plante et l'insecte.

Le bourdon est chargé positivement alors que la fleur émet un faible champ électrique chargé négativement. Le champ électrique fonctionne comme un signal que la fleur donne au bourdon. Quand une fleur (chargée négativement) reçoit la visite d'un bourdon (chargé positivement) pour aspirer son nectar, elle perd automatiquement une bonne partie de sa charge électrique. Si elle est chargée électriquement, cela veut dire que la fleur a du nectar. Sinon, elle n'en a plus et il ne sert donc à rien de venir la butiner. "La fleur ne peut pas décevoir les insectes. Elle a intérêt à ne pas mentir. C'est notre hypothèse", explique Daniel Robert. "On ne sait pas encore comment l'insecte perçoit ce signal. Cela fait partie de nos prochaines recherches", ajoute le chercheur.

Pour parvenir à cette conclusion,  les scientifiques de l'École de sciences biologiques de l'Université de Bristol ont observé plus de 200 abeilles pendant la collecte de pollen de pétunias.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par franek100 - 23/02/2013 - 09:01 - Signaler un abus Je te veux

    Elle est belle la nature, j'ai de quoi te satisfaire et je te le montre. Et pour nous comment ça fonctionne pour qu'on entende, "je te veux" ?

  • Par kheylan - 23/02/2013 - 12:32 - Signaler un abus Et nos multiples champs

    Et nos multiples champs électriques générés artificiellement (lignes à haute tension, relais téléphoniques/TV, etc), ne brouilleraient-ils pas ces micros courants électriques et perturberaient-ils les abeilles?

  • Par walküre - 24/02/2013 - 06:39 - Signaler un abus EDF

    penserait brancher des ruches sur ses centrales ?

  • Par un - 24/02/2013 - 09:46 - Signaler un abus un

    Respect pour les abeilles svp

  • Par Oligarchicide - 24/02/2013 - 10:54 - Signaler un abus Ha bon?

    Cela explique alors surement pourquoi il n'y a plus d'abeilles dans mon jardin à Ducey (50220) depuis que "B&YOU" me balance des champs électriques monstrueux grâce à ses antennes de réseau privé à 39 GHZ de JUILLEY. C'est ennuyeux, car la plupart des plantes utiles à l'homme se reproduisent avec l'aide des abeilles. Mais pas si grave car les testicules surexposés aux OEM s'atrophient aussi. Il y aura donc aussi moins d'hommes. Donc, "no problem", continuez à vous I-murger stérilement, les amis!

  • Par L'entomologiste - 24/02/2013 - 13:53 - Signaler un abus Rectification

    Précisons que la photo montre une abeille domestique et non un bourdon, contrairement à l'affirmation de la légende. Cela n'enlève rien à l'originalité de cette découverte. On connaissait l'existence de motifs, visibles dans le spectre ultra-violet, permettant aux abeilles de différencier des espèces de plantes aux fleurs identiques pour l'humain. Ce facteur permettra de mieux comprendre la complexité de ces coévolutions.

  • Par Gamelledebouse - 25/02/2013 - 09:02 - Signaler un abus Et en plus

    Trop fortes les abeilles . Et en plus elles communiquent entre elles par e-miel !

  • Par menerlach - 25/02/2013 - 09:55 - Signaler un abus Seconde rectification

    Le titre est très mal choisi: c'est de l'électricité statique et non un courant électrique, les charges électriques ne circulent pas ! Il faut rappeler que le courant électrique est une circulation de charges qui produit des effets de par cette circulation, tout comme un courant d'eau ou d'air, ses différences de potentielle sont faibles et il est capable de tuer en électrocutant s'il est assez fort (plus de 0,1 A). Au contraire l'électricité statique est parfaitement inoffensive même si elle peut faire dresser les cheveux sur la tête avec ses dizaines de millier de volt...

  • Par Vertumne - 25/02/2013 - 11:58 - Signaler un abus Erreur dans l'article

    Il s'agit de la la revue "Science", et non pas "Science Express".

  • Par crisemajeure.fr - 25/02/2013 - 17:36 - Signaler un abus Les champs électromagnétiques artificiels tuent les abeilles

    Les champs EM d'origine artificielle : Bornes WiFi - relais pour la téléphonie mobile - stations de type HAARP - etc - ont un effet destructeur sur le système nerveux des abeilles. À cela s'ajoute les effets chimiques des pesticides (par exemple le fameux gaucho de Bayer). Une combinaison destructrice qui n'a pas été vraiment reconnue jusque-là. La conjugaison des ondes EM + chimie agit non seulement sur le système de signalisation cellulaire de l'homme, mais plus rapidement encore sur celui des oiseaux et des insectes dont les pollinisateurs qui sont essentiels à la vie sur Terre. Toutes les inimaginables technologies électromagnétiques à la disposition d'un cartel bien décidé à les utiliser à des fins hégémoniques sont expliquées et détaillées dans la cinquième partie du livre " La face cachée du mondialisme " un ouvrage choc présenté sur www.crisemajeure.fr

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€