Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tendances : "fashion week"
et autres futilités...

Cette semaine, du côté des branchés : la ""fashion week", une crème pour ados, le styliste John Galliano, Ken sans Barbie et la voiture de Tron. Le fond de l'ère du temps est frais...

Branchouilles ouille ouille

Publié le - Mis à jour le 2 Mars 2011

La "fashion week" à la Concorde !

La semaine parisienne des défilés, qui débute ce mardi 1er mars, change de spot.  Elle bouge du Jardin des Tuileries pour s’installer, place de la Concorde, à la place de la grande roue. Les défilés ont donc lieu là où on installe la tribune présidentielle pendant la parade du 14 juillet. Comme le dit si bien Didier Grumbach – président de la Fédération de la Couture et des créateurs de prêt-à-porter - c’est le plus bel endroit de Paris ... Enfin, c’est sur cette place que je recommande aux Parisiens de faire la cour à la visiteuse étrangère qu’il convoite.

Succès (semi)garanti.

Crème anti-âge pour ados ?

Dans sa campagne de publicité pour sa « gelée Éclat du Jour », la marque de cosmétique Clarins promet  d’ "oublier les petits défauts des jeunes et jolies peaux". Je trouve très judicieuse l’idée de proposer des cosmétiques pour des peaux "jeunes et jolies"… ça évite les déceptions des consommatrices, me trompe-je ? 

John Galliano, ex-branché

La mise à pied de John Galliano, directeur artistique de Dior, pour ces propos racistes et antisémites à l’égard d’un couple fait l’objet de suffisamment d’articles de presse et de dîners en ville pour que personne ne l’ignore. Néanmoins, deux questions restent encore, à ce jour, sans  réponse :
- le défilé de prêt-à-porter de Dior, maison pour laquelle travaille Galliano aura-t-il-bien lieu, comme prévu ?
- et surtout : que faisait monsieur John Galliano au bar La Perle alors que tous les branchés de la capitale savent bien que l’endroit n’est plus à la mode depuis au moins deux ans ? Ce « détail » m’autorise à penser que le couturier n’est pas au mieux de sa forme. Un peu de repos devrait lui faire du bien.

Grand Garçon

Ken, le mec de Barbie, aux muscles gonflés et au sexe absent, souffle cette année ses 50 bougies. Le macho de Mattel, dont la mission était, au départ, de rivaliser avec G.I. Joe sur le marché des poupées pour garçons ne manque pas de classe. Tous les plus grands créateurs de mode se sont penchés sur le look du nouveau quinqua. Ce n’est pas, admettons le, un exercice facile : il est plutôt plouc le Ken. J’aime beaucoup ce qu’a imaginé la griffe d’avant-garde londonienne Cassette Playa. Nu, il est recouvert de peinture d’or et ses yeux sont devenus des pierres (simili)précieuses. Est-ce à dire que l’hyper-customisation chirurgico-décorative arrive à vive allure chez l’homme ?

Chopper shopping

Heureusement que le ridicule ne tue pas, car certains petits malins argentés s’offrent des répliques de la moto que conduisent les héros de Tron. Dans le film, l’engin en jette. Mais à l’arrêt, au feu rouge, devant la mairie, il devient absurde. Si néanmoins ce un tel "tunning" vous passionne, vous pouvez toujours contacter les ateliers Parker Brothers Choppers en Floride. Ils offrent le casque ? Dissimulez-vous donc derrière la visière si vous me croisez.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pascal Monfort

Pascal Monfort écrit des chansons rock pour The Shoppings et Vanités et enseigne la sociologie et l'histoire de la mode.

Egalement responsable tendances pour Nike France, il écrit pour Atlantico sur la vie des branchés, entre détachement et amusement.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€